CAROLINE STEELE

PEINTURE

C'est en compagnie des « femmes fabuleuses » du YWCA, de la classe d’art adaptée du Centre juif Cummings pour les aînés et des familles du Sud-Ouest au Centre culturel George-Vanier que les photographies de ce carrousel ont été prises.

 

Chaque activité a été conçue en fonction de leurs champs d’intérêt, des besoins et des aptitudes des gens qui l’ont partagée.

 

Tout au long des semestres qui se sont succédé, les participants ont appris à se connaître, ont découvert de nouvelles notions techniques, théoriques et historiques sur l’art et chacun a pu apporter au groupe de façon significative.

CÉRAMIQUE

Des mosaïques et des objets réalisés avec les techniques de façonnage par des gens de tout âge.

 

Les apprentissages se sont faits graduellement, toujours en ajoutant des connaissances à celles acquises précédemment.

NOUVEAUX MÉDIAS

Résultats d'explorations artistiques des jeunes d'un centre d'éducation des adultes sur la Rive-Sud.

 

Le programme a pour but de faciliter, par la création, la réinsertion socio-académique des élèves qui retournent à l'école pour terminer leur secondaire. Via ces projets, ils ont pu utiliser les connaissances venant d'autres matières scolaires et apprendre à jouer un rôle citoyen actif dans leur communauté.

 

Découvrez une vidéo en cliquant sur l'un des crayons dans le diaporama.

MÉDIATION CULTURELLE

Des images de trois projets récents.

 

D’abord, « cartographie » visait la découverte des nouvelles œuvres de Jean Brillant réalisées dans le parc du premier chemin de fer. Les résidents ont été appelés à explorer cet univers culturel par la création d’une carte. Le projet invitait les familles à situer les œuvres, à les représenter et les encadrer d’éléments naturels significatifs. À travers leur propre démarche artistique, ils auront su porter un regard attentif et dirigé sur les œuvres d’art ainsi qu’à l’influence de celles-ci sur le lieu public qu’elles occupent.

 

Ensuite, « tisser des liens » se tenait pendant les festivités de la Fête nationale qui avait pour thème « 8 millions d’étincelles ». Les citoyens présents ont chacun peint une image personnelle sur un triangle. À la fin de la journée, ces pièces assemblées ont formé une œuvre collective sous l’imaginaire de la courtepointe et de toutes nos individualités qui forment le tissu social.

 

Finalement, « #nous sommes » était une collaboration avec l’artiste Caroline Gamiette durant l’école d’été de l’institut du Nouveau Monde (INM). Le titre de cette œuvre collective est directement emprunté du thème de l’école d’été 2015. Nous désirions mettre en valeur le dialogue qui s’instaure au sein d’un groupe et entre différentes communautés. C’était une occasion pour les participants d’observer, de questionner et de rendre en image ce qui constitue notre société ainsi que le rôle individuel que nous y prenons, chacun à notre manière. Le projet était un lieu de rencontre où les participants ont pu s’exprimer tout en laissant place à une réponse éventuelle.